Back to FOTM

Jivamukti Focus of the Month

Libérer la sagesse intérieure

Brahmanandam parma-sukhadam kevalam jnana-murtim dvandvatitam gagana-sadrsam tat-tvam-asyadi-laksyam ekam nityam vimalam acalam sârva-dhi-saksi-bhutam bhavatitam tri-guna-dakit

Salutations au gourou intérieur, à la lumière intérieure qui nous guide, source de béatitude sans fin, qui apporte le bonheur suprême, seul et unique, pulsation de Conscience, au-delà du dualisme, au-delà du sujet et de l’objet; qui est comme le ciel bleu et qui est évoquée par des déclarations telles que “Tu es cela” et “Toi et ton Père n’êtes q’un”, et qui est le but final de la vie; un, éternel, pur, sans pollution, tout le temps avec toi, témoin de toute la sagesse, au-delà de tous les états d’être et au-delà des trois gunas (sattva, rajas, tamas), des forces électroniques, protoniques et neutroniques. Je m’incline devant ce gourou.

Tiré du texte tantrique et du Guru Stotram, traduction de Shri Brahmananda Sarasvati

Le Seigneur Shiva donne ce mantra à Parvati après ses enseignements de yoga. Il dit à sa femme bien-aimée, son élève, qu’en récitant le mantra elle trouvera la vraie libération et comprendra qu’elle et lui ne font qu’un.

Le yoga tantrique est probablement la forme de yoga la plus mal comprise dans le système de yoga. La plupart des occidentaux, retirés des racines du tantra (l’Inde), entendent par tantra ce que Georg Feuerstein appelle «le néo-tantra», mélange malencontreux d’interprétation occidentale de rituel et mysticisme. Le tantra est un système de yoga qui est apparu aux alentours de 500 ap. J.C. C’était le premier des mouvements «new age» des anciennes traditions yogiques. Le Tantra est un système créé pendant le Kali Yuga, période d’obscurité spirituelle (dans laquelle nous nous trouvons à ce jour). Les fondateurs du système Tantra croyaient qu’au cours du Kali Yuga, les rituels védiques plus anciens avaient perdu leur puissance. Ce mouvement a entrepris de complètement changer et bouleverser l’établissement.

Le Tantra Yoga a été le premier système de yoga à se concentrer sur le corps humain – avec une grande intensité – en tant que véhicule pour la libération tout en étant dans le corps. Les traditions du Hatha Yoga sont du tantra dans toute sa portée. Hatha Yoga Pradipika est un texte Tantrique. Le système du tantra explore le corps humain et sa connexion au monde naturel en tant que moyen profond de se connecter à Dieu. Le tantra souligne que si tout ce qui est autour de nous fait partie de Param Brahma (réalité ultime), alors comment le corps humain, qui héberge l’Atman (l’âme), peut-il être autre chose que Param Brahma. L’ancien système védique estimait que le corps humain était faible et emprisonnait le chercheur dans Maya (illusion). Dans le Tantra, le corps devait être maintenu dans des conditions optimales afin de pouvoir servir pleinement Dieu et le Guru. Ce nouveau système indiquait que la libération pouvait se trouver dans le corps humain, tant dans la douleur et la souffrance que dans le plaisir et le bonheur, et que les deux expériences n’étaient qu’un revers de la même médaille: Purusha (Principe Universel immuable) et Prakriti (réalité matérielle). L’illumination ne vient que de la compréhension des deux extrêmes et de la compréhension que la conscience cosmique est dans l’ADN du corps. Le Tantra enseigne que le corps humain et le monde naturel sont les laboratoires permettant de comprendre le divin- et de comprendre que le corps ne peut être négligé, en tant qu’outil permettant d’obtenir Moksha (la libération).

Le Yoga Tantrique a toujours insisté sur le fait qu’une personne en recherche spirituelle a besoin d’un gourou vivant. Grâce aux enseignements et aux conseils de ce gourou, l’élève réalise que tout enseignement vient de l’intérieur. L’élève doit seulement comprendre que Dieu, Gourou et élève ne font qu’un, tout comme Lord Shiva et Parvati ne font qu’un. Le Brahmanandam Parama déclare clairement que la Réalité ultime de l’univers, ou, comme le dit Paul Jakob Deussen, «le principe créateur qui se trouve réalisé dans le monde entier», est en nous. C’est le non-dualisme à son extrême.

Les systèmes antérieurs se concentraient davantage sur la méditation et le pranayama en tant que mode de réalisation de soi. Peu d’asanas ont été transmis. Le Tantra a utilisé tous les outils pour réveiller la Kundalini Shakti, pour qu’elle remonte en ouvrant les chakras jusqu’à atteindre le chakras du Sahasrara, siège du gourou intérieur (Param Shiva), créant ainsi une union entre Shiva et sa Shakti. Cela est devenu une science en faisant circuler l’énergie à travers le corps subtil. Tous les outils ont été utilisés: asana, mantra, méditation, bhakti, pranayama, rituel et conduite personnelle, œuvrant ensemble dans le laboratoire divin, le corps humain, pour obtenir l’union. C’est le yoga comme beaucoup d’entre nous le pratiquent encore aujourd’hui, un système intégré et enraciné dans les traditions tantriques.

Une fois que ce réveil se produit, le yogi trouve le vrai bonheur, dans le monde autour de lui. Dans un système qui n’exige pas la disparition de l’expérience corps-esprit, mais dans lequel au contraire l’objet et le sujet sont complètement réalisés et célébrés. Cette libération de l’attache humaine, de notre vivant, est la Jivanmukta.

 

Teaching Tips

  • Le mot param signifie suprême. Pranama signifie s’incliner devant le suprême, en lui offrant grand respect.
  • Il existe six formes de Pranama. Beaucoup sont utilisées dans les asanas et / ou peuvent être incorporés dans les asanas. Enseignez aux élèves à se prosterner, à Dieu, au Gourou, aux autres et à eux-mêmes. Aidez-les à voir qu’à travers ce geste, l’altérité est absorbée dans l’unité avec le Soi.
  • Les six formes de prostration:
    – Ashtanga- (durant le Jivamukti Surya Namaskar) touchant la terre avec les orteils, les genoux, la poitrine, les paumes, le menton: huit points de contact avec la terre.
    – Shashthanga- couché sur le ventre, les bras pliés, les mains sur la terre, les coudes le long des côtes.
    – Panchanga- toucher la terre avec les genoux (écartés), la poitrine, le front, les bras étendus;
    – Namaskar – sur les genoux, le dessus des pieds et les tibias par terre; le front par terre, les bras étendus et les mains en prière par-dessus la tête;
    – Dandavata – couché sur le ventre le front au sol, les bras tendus le long des oreilles; les mains en prière
    – Abhinandan- debout, se penchant en avant, les mains en prière, les mains touchant la poitrine.
  • Enseignez des asanas où le chakra Ajna touche la terre: Kurmasana, Malasana (accroupi, le front au sol), Upavistakonasana et Balasana.
  • Enseigner une séquence de yoga Jivamukti en Vinyasa strict. Jivamukti Surya Namaskar est idéal pour cela, mais d’autres séquences de Jivamukti tirées du « Jivamukti Yoga: Practices for libération » peuvent être explorées de la même manière. Enseignez la séquence du côté droit. Laissez ensuite les élèves le faire par eux-mêmes du côté gauche.
  • Enseignez la classe de Jivamukti Chakra Tuning.
  • Explorez le lien qui unit Lord Shiva à sa Shakti, Parvati. Utilisez des exemples d’Ardhanarishvara et de Shiva Lingam pour expliquer le concept du monde naturel et du monde transcendantal.
  • Approfondissez le terme «gourou». Aidez les élèves à comprendre que les enseignants, qu’ils soient universitaires ou spirituels, sont en nous après les enseignements; et que tout enseignant nous aide à parcourir ce formidable voyage de la vie.
  • Lisez “Tantra, The Path of Ecstasy” de Georg Feuerstein, pour mieux comprendre l’histoire et la théorie sous-jacente au Tantra.